RÉFUGIÉS ET GUERRES SONT BIENVENUS : Dézoomdici.

2000 manifestants au Mezenc. Après avoir lu l’article de Zoomdici, l’UPR Auvergne trouve nécessaire de faire un Dézoomdici

Que dirait-on d’une personne qui sème la zizanie au sein d’une famille voisine, qui encourage les meurtres et arme une partie de cette famille contre l’autre, qui brûle ensuite sa maison tout en empêchant les voisins de s’organiser afin de gérer ensemble l’accueil de cette famille devenue sans abri ?
Que dirait-on encore si cette personne organise elle-même l’accueil en ouvrant grands les bras aux pauvres malheureux qui cherchent désespérément un avenir pour remplacer celui qu’on leur a volé ? Que cette personne est folle, non ?

La France : un pays devenu quelque peu schizophrénique

L’homme est ainsi fait que savoir que son voisin souffre lui est difficilement supportable, alors que lorsque c’est loin de chez lui, il s’en soucie moins. Nous pouvons observer cela chaque jour en constatant l’absence de mobilisation des peuples occidentaux devant les guerres lointaines faites en leur nom, surtout quand les médias participent activement à ce que nous y soyons indifférents.
C’est bien cette incohérence qui peut frapper les esprits lorsque l’on voit 2 000 personnes manifester pour accueillir des réfugiés de guerre, appelés migrants par la presse, comme le montre l’article de Zoomdici : http://www.zoomdici.fr/actualite/2-000-personnes-au-Mont-Mezenc-la-fraternite-l-a-emporte-sur-le-froid-id154392.html
Où est l’incohérence ? Ces Français qui manifestent pour accueillir des réfugiés se sont-ils battus pour que cesse la guerre ?
Pourtant la guerre est la cause de cette malheureuse migration, pourquoi ne combat-on pas les causes de nos malheurs, mais seulement leurs symptômes ?
Assassiner Mouammar Kadhafi sans aucune déclaration de guerre, ce n’est pas en finir avec la dictature, comme s’en enorgueillissent les droits de l’hommistes au F16.

Les droits de l'Homme par le F16 représente bien le mensonge euro-atlantiste.
Cela consiste plutôt à réduire un pays et tous ses habitants à la misère noire, à la violence et au règne des seigneurs de la guerre. La lutte contre le terrorisme est à géométrie variable.
Que dire lorsque Laurent Fabius explique que « le Front Al Nosra fait du bon boulot en Syrie ? » et que « Bashar Al Assad ne mériterait pas d’être sur terre. » Doit-on comprendre que le terrorisme est très bien lorsqu’il s’agit de nos bons terroristes ? Il y a de quoi se poser la question maintenant que nous savons, grâce aux courriels d’Hillary Clinton, que l’État islamique est financé par les Etats-Unis et que toute la presse occidentale ne cesse de chanter les louanges de cette femme qui a armé et formé les tenants de la barbarie la plus horrible qui soit.
Bref, s’il y a aujourd’hui des gens qui ont tout perdu et qui sont devenus des réfugiés, ce n’est pas parce qu’ils ont fui Kadhdafi, Bashar Al Assad ou Sadam Hussein, non ! Ce sont des gens qui fuient la guerre, la famine et les massacres. Si nous demandions aux Français quelle guerre depuis vingt ans a été déclenchée par une puissance non occidentale, je crois qu’ils se sentiraient gênés de ne pas trouver de réponse – et pour cause ! La seule puissance terroriste de facto, est la puissance euro-atlantiste.
Imaginez une seule seconde que des avions surgissent de nulle part et réduisent en poussière une partie de votre quartier, ou de votre village, alors que vous n’avez rien fait pour mériter cela. Parfois, ce sont même des drones qui lâchent des bombes dans un pays à qui la guerre n’a même pas été déclarée…

A l'évidence, nous les avons libéré...
Accueillir les réfugiés de guerre est la moindre des choses, au moins jusqu’à ce que la guerre prenne fin. Mais les accueillir sans condamner la guerre qui leur est faite par des gouvernements de gauche et de droite relève de l’inconséquence totale.
Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Hollande appartiennent à cette élite qui a produit la guerre au Moyen-Orient et, par conséquent, la misère et le chaos qui en ont découlé. Mélanchon n’est pas au pouvoir, mais il a pourtant été favorable à la guerre en Libye et appelle aujourd’hui à se mobiliser contre les bombardements d’Alep par « l’armée de Bachar ». Le FN, fidèle à ses habitudes, à joué les anguilles : « J’étais partisan d’une zone d’exclusion aérienne mais tout de suite. C’est trop tard maintenant »…
Allons-nous encore voter pour eux et mieux nous préparer à accueillir les prochains réfugiés qui auront tout perdu ? De quoi cette mascarade est-elle le nom ?

L’avenir radieux des victimes des guerres serait-il de devenir… Français ?

Petit exercice de pensée : Et si nous arrêtions de penser à nous, Français, et que nous pensions aux réfugiés, à leur famille, et que nous nous posions la question suivante : « Voulaient-ils devenir Français ? Anglais ? Allemands ? » Je n’ai pas dis veulent-ils, maintenant qu’ils ont tout perdu, mais voulaient-ils tout perdre pour devenir Français ? La réponse est non.

La prochaine étape dans l'inconséquence sera-t-il celui-ci : heureusement qu'il y a eu la guerre pour qu'ils puissent devenir Français !
Nous avons jeté dans la détresse des gens qui se sont résignés à se réfugier dans les pays responsables de la guerre déclenchée chez eux. Rappelez-vous que nos gouvernants ont fourni des armes aux « rebelles Syriens » en faisant croire qu’il s’agit de braves combattants de la liberté et de la démocratie ; armes qui se sont toutes trouvées dans les mains de l’autoproclamé État islamique, qui a lui-même ajouté à la détresse. tout le monde le savait que ça allait finir ainsi. De qui se moque-t-on ?

Lorsque les Français accueillent ces réfugiés de guerre, il y a comme un acte de générosité coupable, entaché de suspicion.

Les personnes qui veulent accueillir les réfugiés ne sont bien évidement pas en cause. Le reproche n’est pas ad hominem, mais concerne la nation France, rendue folle.
Alors, vous comprenez pourquoi j’ai posé la question plus haut : Que dirait-on d’une personne qui sème la zizanie au sein d’une famille voisine, qui encourage les meurtres et arme une partie de cette famille contre l’autre, qui brûle ensuite sa maison tout en empêchant les voisins de s’organiser afin de gérer ensemble l’accueil de cette famille devenue sans abri ? Que dirait-on encore si cette personne organise elle-même l’accueil en ouvrant grands les bras aux pauvres malheureux qui cherchent désespérément un avenir pour remplacer celui qu’on leur a volé ?

Et si la France redevenait cohérente ?

L’UPR, respectueuse du droit international, demande à ce que soient rapatriées toutes les forces terrestres françaises engagées dans des guerres illégales et néocoloniales.

En un premier temps, il faut héberger les réfugiés, victimes de ces guerres, au moins jusqu’à la fin de la guerre. Ce sont de pauvres gens qui aspirent à survivre et, si possible, dans des conditions décentes. Cela leur est d’autant plus dû que c’est notamment le gouvernement français qui a provoqué ces drames humains.Mais immédiatement après, il faut que la France change radicalement d’attitude et propose son aide au Moyen-Orient afin que ce dernier retrouve sa stabilité. Enfin, nous, peuple français, devrons reconnaître la trahison et les crimes de guerre commis par nos dirigeants en notre nom.

Pour en finir avec ces guerres néocoloniales, qui nous plongent dans un gouffre, nous devons impérativement sortir de l’OTAN. C’est la raison de l’UPR, qui fut créée pour sortir de l’OTAN, de L’UE et de l’euro. Une fois détachée du bloc occidental agressif et en déclin, la France retrouvera du crédit aux yeux du monde et des Français.
Rappelons que l’article 42 du traité sur l’Union européenne soumet les membres de l’Union à l’OTAN :« La politique de l’Union au sens de la présente section n’affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres, elle respecte les obligations découlant du traité de l’Atlantique nord pour certains États membres qui considèrent que leur défense commune est réalisée dans le cadre de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) et elle est compatible avec la politique commune de sécurité et de défense arrêtée dans ce cadre. » L’UE est compatible avec l’OTAN, et non l’inverse… qui est le maître, qui est le serviteur ?

L'UPR ne cesse d'expliquer en quoi l'UE nous mène vers la guerre : https://www.youtube.com/watch?v=zti4aV2WL5w
Sortis de ce bloc euro-atlantiste et lancé une grande politique de concorde des civilisations, nous n’aurions aucune raison de faire la guerre en Libye, en Syrie et en d’autres lieux. Nous aurions alors évité des centaines de milliers de morts et préservé nos intérêts nationaux.
l’UPR tient à rappeler aux personnes qui accueillent les réfugiés de guerre que ces gens ont tout perdu parce que les forces euro-atlantistes ont détruit leur patrie après avoir, financé, formé et armé des terroristes qui continuent de massacrer des populations civiles en ce moment même.

Les Français veulent-ils devenir ce monstre schizophrénique qui sème le chaos au Moyen-Orient et applaudit lorsque les réfugiés fuyant ce chaos viennent chez eux ?

Mettre fin à ces guerres, seul l’UPR le propose sérieusement, par la sortie de l’UE et de l’OTAN, par la mise en place aussi d’une grande politique de concorde des civilisations. C’est sa réponse à la guerre des civilisations voulue par le bloc euro-atlantiste.
Après des millions de morts, victimes des guerres de l’empire euro-atlantique, il est plus que temps de se décider : soit continuer dans l’UE et l’OTAN, et poursuivre cette politique de guerres impériales qui massacrent et déracinent des pauvres gens, soit quitter l’UE et l’OTAN, en considérant que les pays victimes sont des pays où l’« on mérite d’être sur terre ».
L’avenir d’un Afghan, d’un Syrien, d’un Libyen ou d’un Irakien n’est pas d’être Français, Anglais ou Allemand, mais de vivre en paix et d’avoir de bonnes relations avec, en ce qui nous concerne, une France qui sera à nouveau le porte-parole de la liberté des peuples et des nations, garante de la paix et luttant contre les empires du moment.

Rejoignez donc l’UPR !

Délégué de l’UPR pour Auvergne.