Libre

Ce matin une odeur de liberté enivrait l’air. Les résultats des élections de notre parti politique tardaient à arriver. Emprunt d’un sourire en coin, je m’autorisais à espérer… un peu. À espérer que les électeurs de l’UPR éveillés aient voté pour un parti du peuple pour le peuple, pour un outils qui sera notre.

Mais non, l’UPR est à Asselineau, pas au Français.

Ces élections de dernières minutes, sans débat, sans légitimité, n’ont pas réussi à éveiller les camarades.

Alors l’espoir est ailleurs.
Par exemple les gilets jaunes ne m’ont jamais déçu.

Pour retrouver le peuple de France, pour connaître ce que signifie être souverain et démocrate dans mon pays, je quitte l’UPR.

Remarque:
Le site «upr-auvergne» est de mon fait et financé sur mon argent propre soit environ 50€ par an.
Je ne renouvellerai pas l’abonnement. Profitez en, car certains articles valent le détour.
De plus je ne laisserai pas ce site aux services d’un imposteur. D’ailleurs il y a quelques années, ils avaient réclamé tout les droits d’administrations. Ils n’ont eu qu’une simple langue de bois en guise de réponse.