L’AUVERGNE DANS EUSALP ? Communiqué de presse du 21/03/2016

L’Union Populaire républicaine dénonce depuis des années le démembrement de la France par la politique des euro-régions.

L’UPR Auvergne confirme son opposition à la loi NOTRé qui s’inscrit dans une politique territoriale bien plus discrète et funeste : la politique des euro-régions. Suite à la fusion d’Auvergne et de Rhône-Alpes, sans en avoir consulté les habitants, la question de savoir à quelle sauce va être mangée l’Auvergne, reste sans réponse. Rhône-Alpes, PACA, Franche-Comté seront dans l’euro-région Eusalp.
Eusalp ? (1)
eusalp-europe
Les habitants concernés n’en entendront que très peu parler tant qu’ils n’y seront pas entrés de force. « 48 cantons et régions de 7 pays, pour un PIB de près de 300 milliards d’euros… (2)»
La commission européenne, voyant que les peuples commencent à ne plus vouloir d’elle, ne pense plus en terme d’humain, mais de PIB, voilà qui lui ressemble plus, au moins elle parle de ce qui l’intéresse. Eusalp n’était pas censée phagocyter l’Auvergne, mais suite à la fusion des deux régions, la question se pose. Elle se pose si bien que l’Auvergne est devenue « partenaires officiels des OPEN DAYS 2015 d’Eusalp (3) ».

Pourquoi l’UE veut-elle à ce point créer des régions sans passé, et surtout, l’UPR le pense, sans avenir ?

La réponse est simple, pour survivre. Pour assurer son existence, l’UE doit détruire les nations qui la composent. Eusalp est une euro-région qui n’obéira plus à la France, mais à l’UE. Il s’agit donc de démembrer la nation Française pour régner sur des régions qui ne doivent leur vie qu’à l’Union Européenne, car elles sont conçues pour être virtuelles et contre-nature. Comment Eusalp pourra s’opposer à la toute puissante Commission Européenne alors qu’elle n’existe que sur les papiers de la bureaucratie de Bruxelles ?
logo
Aujourd’hui la démocratie devient toujours plus une démocratie de façade, et la gouvernance remplace les gouvernements. La gouvernance est un système bureaucratique et incompréhensible par le commun des mortels, les responsabilités y sont partagées, ce qui veut dire qu’il n’y a plus de responsable et, comme les commissaires européens n’ont de compte à rendre à aucun pays et aucun peuple, les gestionnaires d’Eusalp n’auront aucun compte à rendre aux habitants concernés. L’Europe nous ouvre les portes d’un monde nouveau où la manipulation y est loi, et les gestionnaires y sont rois.

L’Union Populaire Républicaine Auvergne dénonce la mise en coupe réglée de sa région et la programmation de la fin de l’appartenance de l’Auvergne à la nation Française.

Si les Français ne réagissent pas, nous allons voir notre pays mis en pâture à l’Union Européenne, région par région, L’UE est le résultat d’une construction oligarchique qui a pour but de détruire la liberté des peuples et des nations. Ceux qui garderaient quelques doutes quant à la mise en place de ces euros-régions peuvent s’en référer à la déclaration officielle de politique étrangère du 09 février 2016 de Laurent Fabius (4).
L’Union Populaire républicaine réunit tous les Français quelles que soient leur sensibilités politique, pour faire sortir la France de l’Union Européenne, de l’Euro et de l’OTAN au plus vite afin de rétablir sa démocratie volée par l’UE, et recouvrir sa souveraineté, c’est-à-dire sa liberté. Quant aux Auvergnats, hors ou dans Eusalp, elle est promise au chômage de masse et à la paupérisation tant que la France restera dans cette prison des peuples qu’est l’UE. Pour plus d’information rendez-vous sur UPR.FR
Mathias MASCLET
Délégué régional UPR Auvergne
(1) Composition actuelle d’Eusalp http://www.alpine-region.eu/country-participation.html
(3) Introduction de l’Auvergne dans le projet Eusalp. http://ec.europa.eu/regional_policy/opendays/od2015/country_leaflets/France_FR.pdf
(4) « La déclaration commune que nous allons adopter est un point de départ de notre action pour la région alpine. C’est pourquoi nous mobiliserons pour sa mise en oeuvre des experts de l’État, des Régions, de la société civile française alpine dans tous les groupes d’action. La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la région Bourgogne-Franche-Comté sont très mobilisées, de même que la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui co-pilotera avec le Bade-Wurtemberg le groupe d’action pour accroître le potentiel économique des secteurs stratégiques. Nous croyons en cette Stratégie macro-régionale. Nous pensons qu’elle peut être le laboratoire d’une Europe réellement transfrontalière. » http://basedoc.diplomatie.gouv.fr/exl-doc/FranceDiplomatie/PDF/bafr2016-02-09.pdf