LE FIL DU MENSONGE

Un adhérent de l'Allier, contributeur estimé de cette page, nous a adressé une note de lecture à propos du livre que Philippe de Villiers vient de faire paraître : J'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu.


Un adhérent de l’Allier, contributeur estimé de cette page, nous a adressé une note de lecture à propos du livre que Philippe de Villiers vient de faire paraître : J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu.

M. Philippe de Villiers vient de publier aux Éditions Fayard, un remarquable traité d’histoire contemporaine sur les origines de l’Union européenne : « J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu ». Ce livre cite et reproduit des documents d’archives retrouvés aux Etats-Unis, en France, en Italie et en Suisse. 

Pour ceux qui ne fréquentent pas que les médias dominants, le fond des révélations n’est pas vraiment une surprise. Mais se trouver confronté à la vérité historique des documents est troublante. Et les documents parlent d’eux-mêmes : 
La fondation de l’Union européenne a été financée par les services secrets américains jusqu’à ce que le projet prenne corps et trouve des relais en Europe même. À la manœuvre, trois personnages remarquables : le premier, décrit comme banquier, financier très adroit, aventurier international et agent américain ; le second, porteur d’un uniforme allemand en 1914, est un ancien ministre de Philippe Pétain ; le troisième est un ancien cadre du parti nazi. Il s’agit, respectivement, de MM. Jean Monnet, Robert Schuman et Walter Hallstein. 

Curieusement, cela ne correspond pas vraiment avec ce qu’en dit la version officielle. Les archives attestent que plusieurs personnes ainsi que des structures ont travaillé, au début du moins, avec des fonds conséquents venus des Etats-Unis. Conduite par des gens puissants et d’une grande habileté, la machination a pris l’ampleur qu’on lui connaît, subjuguant un continent entier. 
L’auteur constate également où en est le fonctionnement des institutions de l’UE et analyse la situation actuelle. L’Union européenne n’est pas, bien entendu, une construction des nations du Vieux continent puisque son travail incessant consiste, au contraire, à détruire ces nations. Force est de constater que l’ensemble des réflexions est cohérent. 

À la lecture de ce livre, il est difficile de faire la part de ce qui frappe le plus. On se trouve, en effet, confronté à une machination délibérément fondée sur le mensonge, la dissimulation et la duperie. C’est peu dire que l’avis des peuples ne compte pas ; tout est fait pour les tromper. L’auteur parle d’élite en désignant les personnes qui dirigent les institutions ; c’est qu’il a fallu aussi nombre de personnes haut placées et de haut niveau pour participer activement à ce complot contre les peuples.

M. de Villiers cite ces mots d’Alexandre Soljénitsine : « L’idéologie s’invente un réel qui n’existe pas » et « les idéologies finissent toujours par mourir car un jour, il y a un grain de sable qui justement s’appelle le réel. » Il est aussi d’avis que nous commençons à vivre cette confrontation avec le réel, la faillite de l’institution étant déjà amorcée. 

En effet et à titre de commentaire, on pourrait enfin ajouter que les promesses qui endorment sont désormais loin derrière nous. Jour après jour émerge et s’amplifie la conscience que l’institution détruit les nations et les sociétés d’Europe, et que leur survie réside dans le refus. Mais il reste beaucoup à faire. Cette situation éclaire aussi les fondations des institutions de la république, fondées naïvement sur la confiance des électeurs en leurs représentants. La sinistre vérité est que depuis plus d’un demi-siècle, l’Europe se sera sciemment appauvrie et affaiblie, employant des moyens considérables à sa propre décrépitude. Et il apparaîtra qu’il est prudent de garder ses distances, hélas, avec les amis américains.

Un adhérent de l’Allier.


Communiqué de presse sur la rencontre de l’UPR 63 avec le député MODEM/LERM Michel FANGET.

Présents lors de cette rencontre :

M. Michel FANGET

Stephane HERMAN – attaché parlementaire

présents côté UPR : Sébastien Lacroix, Marc Agenis, Stéphane Dufour (militant), Stanislas (sympathisant et gilet jaune).

M. Fanget est député MODEM de la 4ème circonscription c’est son second mandat, il était précédemment dans la 1ère circonscription. Il est cardiologue de métier. Il est également au conseil municipal de Clermont-Ferrand.

Notre interlocuteur a été calme et à l’écoute pendant la réunion qui a duré 1h30, tout en manifestant son désaccord sur la majorité des points abordés.

Continuer la lecture de Communiqué de presse sur la rencontre de l’UPR 63 avec le député MODEM/LERM Michel FANGET.

Le député LREM Aurélien Taché veut vendre la France à Bruxelles pour une poignée de pain.

Le député du Val d’Oise LREM, M. Taché Aurélien explique que pour que la France puisse taxer les GAFAM, le gouvernement va offrir le siège de sécurité de l’ONU de la France et sa force de frappe nucléaire à l’Allemagne. Pour que selon lui l’Europe soit plus souveraine.

D’un, il ne parviendra à rien, même en vendant la France et en réduisant au statut d’esclave moderne chaque Français. Mais en plus, c’est bien notre rang de puissance nucléaire et de membre permanent au conseil de sécurité des Nations unies qui nous permet de nous faire entendre à l’international.

C’est un cauchemar que l’UPR craignait et avait annoncé depuis longtemps :

La question est déjà posée dans le programme de l’UPR pour les élections présidentielles de 2012.

Vincent Brousseau, connaissant bien l’Allemagne en à parlé le 15 juillet 2017 :
Dossier sur l’Euro-Nuke par Vincent Brousseau

Continuer la lecture de Le député LREM Aurélien Taché veut vendre la France à Bruxelles pour une poignée de pain.

Soutien de fond aux « Gilets jaunes ».

Voila pourquoi je soutiens entièrement le mouvement des gilets jaunes.

Comme tant de Français j’ai reçu ce fameux message sur les réseaux sociaux invitant à poser un gilet jaune sur son pare-brise le 17 novembre. Ni une ni deux, je suis allé cherché d’ou venait ce mouvement pour savoir si oui ou non il était télécommandé. Puis, voyant la teneur de ce dernier, je me suis rappelé que toute révolte commençait par quelque chose d’aussi simple qu’une colère face à une taxe sur le diesel. En début de semaine j’ai pu voir des gilets jaunes sur des radars et des banderoles accrochées sur les ponts autour de Clermont. il était écrit ceci :
« Nos enfant sont nés pour être taxés », ou « nous sommes Français, pas des Continuer la lecture de Soutien de fond aux « Gilets jaunes ».

Retour sur la manifestation du 1er mai de l’UPR.

Bonjour,

Voici un résumé de la manifestation du 1er mai de l’Union Populaire Républicaine.

Cette manifestation fut un franc-succès. Le cortège avait à sa tête un semi-remorque, sur lequel étaient installés deux écrans géants, qui ne pouvait laisser indifférents les parisiens.

C’est au total un cortège de 3400 à 3500 personnes qui commençait place de la Continuer la lecture de Retour sur la manifestation du 1er mai de l’UPR.

Belle manifestation du jeudi 22 mars à Clermont-Ferrand.

La délégation départementale du Puy-de-Dôme était présente et a répondu à l’appel des syndicats pour manifester un désaccord total avec le saccage des services publics qui règne en France depuis des décennies.

La défense des services publics ne consiste pas bêtement à défendre l’emploi des fonctionnaires. C’est défendre le service du public, le service des Français, c’est défendre la République. Soigner les malades, permettre aux Français de boire de l’eau potable, d’avoir accès à l’électricité, à la culture, à l’éducation. Et ce, non pour dégager de l’argent, mais comme une fin en soi. Le service public est justement de la haute politique, une politique de noblesse d’âme, au service des citoyens et non de l’argent rois.

Et c’est justement Continuer la lecture de Belle manifestation du jeudi 22 mars à Clermont-Ferrand.

Lorsque l’Allier et la France deviennent mécaniquement les vaches à lait de grandes fortunes étrangères.

Un bon article du Figaro explique que la rachat de 900 hectares de terre dans l’Allier relance le débat sur la souveraineté alimentaire. Inutile de lancer des polémiques sur l’accaparement des terres françaises par des puissances étrangères. Le débat est clos, l’Union européenne interdit qu’on l’interdise. Fermez le ban !

Cliquez ici pour lire l’article du figaro en question

Quand les Français arrêteront-ils de débattre pour s’en tenir à la ferme détermination de libérer leur pays en sortant de l’UE ?

Ces 900 hectares de terres du bourbonnais viennent d’être

Continuer la lecture de Lorsque l’Allier et la France deviennent mécaniquement les vaches à lait de grandes fortunes étrangères.

A PROPOS DU COMPTEUR LINKY

Un adhérent de l'Allier, ingénieur au fait des arcanes du droit, ce dont il se défend modestement, livre dans cet article spirituellement rédigé le résultat de ses investigations sur un aspect méconnu lié à l'installation du compteur mouchard que l'on cherche à nous imposer.
 D'autres éléments juridiques ont été découverts depuis la publication de cet article, ce qui a nécessité une refonte de celui-ci. A la demande de l'auteur, on lira ci-dessous la version mise à jour et remaniée de son article.
Ahmed Ghlamallah
 Continuer la lecture de A PROPOS DU COMPTEUR LINKY

Emmanuel Macron souhaite le meilleur aux agriculteurs et leur prépare le pire.

Le président de la République était hier jeudi 25 janvier, à Saint-Genès-Champanelles dans le Puy-de-Dôme, pour présenter ses vœux aux agriculteurs.(1) J’étais avec des adhérents de l’UPR devant les grilles de sécurité où les non-invités restent. Chose prévisible, le Président est passé, vitres teintées fermées, quel dommage ! les gens étaient venus lui parler de leur retraite ou de leur condition d’agriculteur.
M. Macron n’a pas présenté ses vœux devant des agriculteurs, mais face à un parterre d’officiels soigneusement sélectionnés pour percuter frénétiquement leurs paumes de mains lorsqu’on leur fait signe.